Rechercher
  • Sophie Bougeard

La pierre

Je vous partage à nouveau un texte en écriture intuitive, rapide, comme vous voulez

Bonne lecture :

Je suis ici dans ta main mais j'ai été ailleurs, pendant de très nombreuses années, des millénaires. Ce que j'ai vu, ressenti, goûter, ne correspond en rien à l'humain. J'ai été présente sans avoir cette notion de temps que vous avez. Je me suis laissée porter par le temps, le flot de la nature que ce soit des pluies diluviennes ou la douce chaleur du soleil. J'étais là, juste présente. J'en ai vu des choses et surtout l'évolution de l'homme, cet homme qui peut être à la foi amour et haine, blanc ou noir, que de séparations qui se sont installées au fur et à mesure du temps. Au départ, il était animal et la conscience est venu s'installer dans son être. Il y avait toujours des histoires de territoire, de clan. Cela n'a pas changé. L'homme n'a pas évolué à ce niveau-là, il a évolué dans sa conscience, dans sa réflexion, il commence à se poser des questions. Mais quelles sont-elles ? Vivons-nous dans un monde juste ? Pourquoi se lever le matin pour réaliser une activité qui ne nous convient pas ? L'homme en est à ce stade, il se pose des questions du pourquoi je suis sur cette terre ? Suis-je là sans me poser de question à faire ce qu'on me dit ou bien puis-je bifurquer à droite ou à gauche à suivre mon propre chemin ? Je suis ce qu'on me dit et je suis sans émotion, sans envie ou si peu ou bien j'ouvre les yeux et je suis mon propre chemin à me prendre des claques aussi voir plus fortes dans les actions que j'ai mises en place mais quand je réussis, que je suis le créateur de ma propre vie et

que ses créations me mettent en joie alors là oui je sais, je sais que j'ai pris le bon chemin, cette aventure qui fait que ma vie est faite de haut et de bas mais je vis des émotions que je n'ai jamais connu avant, tout était tiède et voir plus que tiède, froid.

Ma route est pleine d'émotion, de moments de plénitude, de ressenti juste parce que je suis bien avec qui je suis.

Quand je suis dans le creux de la vague, je sais que j'ai quelque chose à comprendre pour ne plus refaire la même erreur. Et j'avance et je m'écoute et je laisse de moins en moins de place au mental dans les réflexions qui me font avancer car autrement il m'est aussi très utile. Je ne vais sûrement pas me dire que je vais lui fermer le clapet, dans la vie de tous les jours heureusement qu'il est là mais dans ces moments de réflexion, d'être à cogiter à ce qui me fait avancer je le mets de côté le plus possible car je n'ai pas envie de m'entendre dire ou penser « oui, mais ».

Il est important de s'écouter, de voir d'où on vient, de ne pas hésiter à se retourner sur le passé juste pour voir la progression. Cette progression on la constate dans notre propre vie mais imaginé cette progression depuis la création du monde, la création d'une pierre, de tout objet, être vivant depuis des siècles, des millénaires. Mettons-nous à leur place et voyons les pas de géants que nous avons fait.

Reste à savoir maintenant ce que l'homme va en faire. Et avant de penser à l'extérieur, penser d'abord à votre intérieur, il est comment : triste, en colère, heureux, plein de confiance...?

Ce que vous êtes à l'intérieur se répercute sur l'extérieur.

Si vous mettez de la paix, vous la sentirez autour de vous et ce n'est pas pour autant qu'il n'y aura plus de moment difficile mais si cette paix se réinstalle en vous alors vous verrez les choses différemment. Tout vous ai donné, à vous d’en faire le choix ou non.

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout